Ce 30 avril s’est tenu, toujours virtuellement, un Conseil communal dédié exclusivement aux aspects de gestion communale de la crise du COVID-19.

Les arrêtés du Gouvernement régional pris dans le cadre de cette crise donnent aux Collèges communaux des pouvoirs spéciaux. Ils les autorisent à prendre des décisions et à les mettre en œuvre sans les soumettre préalablement au Conseil. Néanmoins, les Collèges doivent les présenter aux Conseils pour prise de connaissance et confirmation. Cette pratique ne peut porter que sur des mesures urgentes et nécessaires au bon fonctionnement de la Commune et motivées par le contexte que nous traversons. Ces pouvoirs spéciaux ne peuvent être appliqués aux décisions qui ne relèvent pas de l’urgence. Ils sont d’application pour une période de 60 jours à dater du 16 mars.

Le Conseil communal a ainsi avalisé plusieurs dispositions portant sur des gestions diverses en matière de personnel communal, à propos du cimetière du Verrewinkel, en faveur des entreprises et commerces et d’aide aux personnes isolées,….

Les échevin·e·s ont présenté les nombreuses dispositions et réorganisations qu’elles·ils ont mises en place, fruit d’un travail d’équipe au sein du Collège qui se réunit (virtuellement) plus que jamais. A ce sujet, de nombreux remerciements, dont ceux exprimés par notre chef de groupe, Pierrot Desmet, ont été adressés aux membres du Collège, et tout particulièrement à Boris Dilliès qui, en sa qualité de bourgmestre, est à l’avant pont du front en matière de discussions, de dialogue avec les différents niveaux de pouvoir qui interviennent dans la gestion de la crise et les différents interlocuteurs communaux.

Le personnel communal fut aussi largement félicité pour son implication, sa disponibilité, sa souplesse d’intervention permettant que tant de services communaux continuent de fonctionner. Ecolo s’associe totalement à ces remerciements.

Nous passons ci-dessous en revue les différentes initiatives et gestion des échevines et échevins Ecolo.

  • Thibaud Wyngaard

En sa qualité d’échevin Ecolo des Sports, des Travaux et de la Mobilité, a évoqué notamment que la piscine était comme bien d’autres lieux, fermée mais maintenue dans un niveau d’entretien qui permettrait rapidement sa réouverture dès le moment où la situation le permettra.
A propos des 10km d’Uccle, grand RV sportif ucclois de l’année, il est actuellement question d’un report mais une annulation est fort possible.

Le sujet « chaud » du moment : le passage au déconfinement qui impactera largement la question de la présence et la mobilité dans l’espace public. Des dispositions sont en cours d’élaboration pour permettre, malgré le déconfinement, le maintien du respect de la règle de distanciation.
Nombreuses, probablement, seront les personnes qui voudront éviter les transports en commun. Il faut donc penser à donner plus de place dans l’espace public et aux modesde déplacements que sont les deux roues et la marche à pied pour éviter que nos rues se retrouvent engorgées par les voitures.

Il y aura donc lieu d’agir sur les sentiers piétons étroits (actuellement fermés), de recourir à la mise en place de zones de rencontres (ou zones 20), de rues cyclables. Des dispositifs de marquages vélo et stationnement sont également prévus. Ces différents projets intègrent un certain nombre de demandes duGracq Uccle, pour ce qui concerne la petite reine.

  • Maëlle De Brouwer:

Les mesures mises en œuvre par dans ses diverses compétences ont aussi fait l’objet d’une présentation.

  • Espaces verts : mesures concertées au niveau de la police et des agents de prévention et alignement aux dispositions régionales. Réalisation d’une cartographie des Espaces verts. Maintien des parcs ouverts mais en en horaire d’hiver jusqu’au 30 juin pour faciliter le travail des agents de prévention et de police. Permis d’abattage suivi en cas d’urgence.
  • Environnement : aucun dépôt de demande de permis d’environnement pour le moment. Les journées de l’eau, RDV devenus repères en matière de gestion de l’eau sur notre commune sont reportées pour le moment mais risquent de ne pas échapper à l’annulation. Il en va de même pour le Petit Déjeuner équitable et Uccle en Fleurs.
  • Droits et Bien-être animal : sensibilisation sur le fait que les animaux ne sont pas vecteurs du virus et la mise en place d’aides pour la prise en charge des animaux dont les propriétaires ne peuvent plus s’occuper vu les circonstances.
  • Égalité des chances : partage des n° d’urgence disponibles pour les personnes en difficultés. Mise à disposition de 5 logements par l’AISU pour femmes victimes de violence, via un partenariat avec la Commune, le CPAS et la Police. La presse a fait largement l’écho des violences familiales en augmentation dont sont victimes, le plus souvent, femmes et enfants. Mais une autre violence plus méconnue peut-être existe aussi et s’est trouvée démultipliée par le contexte : les attitudes de rejet de familles confrontées au choix d’orientation sexuelle ou d’identité de genre d’un·e des leurs, choix refusé voire nié ce qui place la personne concernée en souffrance augmentée par rapport à des temps non confinés.

 

  • Perrine Ledan:

En matière de culture, secteur très touché aussi par cette crise, Perrine Ledan a fait état des dispositions prises. Tout le service est en télétravail avec un relais pour les passages hebdomadaires. Il a fallu s’adapter, semaine après semaine ce qui ne fut aisé pour personne. Depuis le 15 mars, une douzaine d’événements qui étaient prévus, organisés par la commune ou par des opérateurs culturels ucclois et soutenus par la commune ont été annulés ou seront reportés lorsque c’est possible voire organisés sous d’autres formes pour répondre aux restrictions sanitaires. Comme vous le savez, le secteur culturel est l’un des secteurs les plus touchés par la crise, aussi tous les opérateurs culturels locaux ont été contactés afin de connaître leur situation et envisager des pistes de soutien dans les mois qui viennent. La réflexion est en cours à ce sujet.

Trois projets ont été lancés pour répondre à l’absence d’événements culturels et de lien entre artistes et citoyens :

  • le projet Coronavida1180 (un appel à dessins, photos, textes réalisés en temps de confinement publiés sur un site dédié et qui seront exposés au centre culturel à l’automne),
  • le projet “Un dessin pour toi” (appel à l’envoi de dessins dans les home de la commune),
  • et dans les jours qui viennent “L’art aux fenêtres”, une proposition aux artistes ucclois d’exposer des œuvres à leur fenêtre/balcon afin d’égayer un peu nos rues.

D’autres projets sont en cours de réflexion notamment musicaux et notamment à destination des homes avec différents partenaires locaux. Ensuite :

  • Concernant les 4 bibliothèques, celles-ci ont été fermées immédiatement suite aux directives du fédéral. Les bibliothécaires ont été extrêmement actives et actifs sur les réseaux sociaux avec des retours très positifs. Dès la semaine prochaine, à la demande de la Fédération Wallonie Bruxelles, un dispositif de take away sera mis en place dans 2 bibliothèques. La réouverture progressive des bibliothèques courant juin est à l’étude avec toute la mise en place des mesures nécessaires : boîtes de retour avec dépôt 36 heures, horaires différents, itinéraire pour entrer et sortir, plexiglass au comptoir, masques, gel, gants,… Les prêts auprès des bibliothèques sont d’office prolongés et les personnes ne seront donc pas pénalisés pour cause de non restitution des livres dans les délais prévus.
  • Les boîtes à livres ont été fermées pour des raisons sanitaires que vous imaginez aisément.
  • Vous l’avez constaté : le Wolvendael a conservé sa diffusion numérique, renouvelée encore en mai. Le retour d’une version en papier est espéré pour juin.
  • Concernant les deux asbl culturelles, le CCU et la Ferme rose, toutes les activités prévues ont été annulées jusqu’à fin juin. Le personnel a été mis en chômage technique. Ces deux lieux culturels explorent toutes les pistes possibles pour se réinventer à partir de septembre et éventuellement dès cet été pour la Ferme rose. Certains chantiers prévus pour le CCU ont été reportés.
  • Pour ce qui est de la participation citoyenne, il a été souligné l’attention portée à la communication vers les élus, l’organisation d’une réunion avec les chefs de groupe, l’organisation de conseils communaux virtuels (ce n’est pas le cas dans toutes les communes), la communication vers les citoyens également sur le site, via le Wolvendael avec des pages spécifiques sur la situation, le facebook live du bourgmestre. Dans le cadre des états généraux qui sont prévus en octobre mais devront sans doute être repoussés, le collège souhaite que la crise que nous traversons soit prise en compte dans les discussions et débats. Les Ucclois auront très certainement un besoin de parole mais aussi celui de faire part de leurs attentes en terme de solidarité, de santé, de liens. Les projets prévus sont retardés même si le service avance sur des dossiers importants. Dans le cadre de l’appel à projets en cours pour le subside “Coup de pouce projet citoyen”, une attention particulière sera accordée aux éventuels projets citoyens liés à la situation.
  • Concernant la solidarité internationale, des liens étroits ont été tissés avec le Centre d’Accueil Croix Rouge pour MENA (Mineurs Étrangers Non Accompagnés) de St-Job, approvisionné de tablettes et de masques avec l’appui de membres du collège.

 

  • François Lambert:

Compétent en matières Sociales, Emploi et échevin de Tutelle pour le CPAS fait était de plusieurs éléments :

  • L’augmentation des demandes pour la distribution des repas à domicile. Élément important par rapport au prochain renouvellement du contrat qui lie la commune à la société qui assure le service
  • Les travailleurs de rue restent en contact avec les personnes sans abri de la commune. Collaboration fut initiée avec Forest permettant l’accès à l’hôtel réquisitionné sur la commune de Forest pour ce public très fragilisé. Malheureusement, concrétiser l’accueil fut difficile du fait du refus de la présence de chien dans le refuge ce qui met en lumière toute l’unité du dispositif d’accueil avec chien qui avait été mis en place peu avant la crise et dont cette dernière a eu raison du fait de contamination d’une personne accueillie et d’un membre de l’équipe d’accueil.
  • Emploi : l’impact plus que probable en ce domaine est cependant encore mal connu. Il y a lieu d’anticiper une demande augmentée d’accompagnement en la matière.
  • Seniors : toutes les activités sont arrêtées. Il n’est pas encore possible de définir un moment de reprise car elles sont nombreuses à se pratiquer en groupes et en intérieur. La remise en route nécessitera un travail de phasage et ciblé sachant que ces activités sont proposées à un public plus à risques.
  • Des contacts réguliers avec des Maisons de Repos et de Soins (MRS) sont maintenus. Il y fut mené une distribution de smartphones offerts par une start-up ce qui permet à certain·e·s résident·e·s de pouvoir retrouver un peu de contacts extérieurs avec quelques proches.François Lambert a aussi salué le travail du service informatique qui a assuré pour ce qui concerne la mise en télétravail d’un nombre important de fonctionnaires communaux.

De nombreux autres points ont été abordés en cette séance. Il est impossible d’en faire un retour complet tant la matière était vaste et tant chaque échevine et échevin ucclois·e a œuvré à gérer au mieux la crise au niveau de notre commune. Celle-ci a en effet des répercussions dans le domaine scolaire, finances communales, crèches, urbanisme, personnes porteuses de handicap…

Il reste un sujet sur lequel tous les regards se tournent pour le moment. Ce sont les masques.

La commune a passé commande de cet équipement pour son personnel et pour la population. Elle avait reçu plusieurs offres présentant des diversités de prix et de caractéristiques techniques. Pour les masques en tissu et lavables, il n’existe pas de critères techniques officiels et obligatoires. La commune ne disposait que de recommandations pour organiser les critères de son choix. Elle a utilisé une référence française pour l’arrêter et a donc soumis, en urgence, l’approbation de la commande au Conseil communal qui l’a approuvée à l’unanimité. La distribution de ceux-ci se fera par 2 voies : les agents communaux (remerciés encore une fois) et la poste. Le contenu de l’envoi correspondra à la composition de la famille. L’approvisionnement en masques se fera de manière étalée car limité par la capacité de production. Un call center dédié à cette question sera mis en place dès ce lundi 4 mai. Suite à question posée en Conseil, Jonathan Biermann, échevin ucclois en charge de cette matière, a signalé que, si des citoyen·ne·s n’avaient pas besoin d’être fourni·e·s en masques, il était utile qu’ils·elles le fassent savoir via ce call center.

Nous espérons vous avoir informé·e·s au mieux à propos de cette dernière séance de Conseil communal. S’ils vous restent des questions, n’hésitez évidemment à nous les partager. Toute l’équipe des élu·e·s Ecolo, échevin·e·s en tête, se tiennent à votre disposition pour vous répondre au mieux !

Soyez attentives et attentifs à vous-même, aux autres et restez réjoui·e·s s d’être vivant·e·s et de qui vous êtes !

Restez informé·e·s via le site internet et la page facebook de la commune.